[ Autre ]

La corbeille en rotin : mon premier essai vannerie !

Hello par ici 🙂 Me voilà de retour avec un article un peu différent, qui ne tourne pas autour du fil pour une fois. J’ai en effet lâché mes aiguilles et mes crochets pour tester la vannerie !

La vannerie, c’est l’art de tresser des fibres végétales pour réaliser des objets. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Wikipédia ! Et j’ai choisi de travailler en particulier du rotin. Cette technique m’attirait depuis longtemps, et je suis dans une phase déco où je mets du rotin partout. Il était temps que je me lance !

Avant de démarrer, j’ai emprunté des livres à la bibliothèque. Je vous conseille notamment l’ouvrage La vannerie pas-à-pas, de Virve Boesch, qui récapitule très bien toutes les techniques et propose des projets sympas, classés par type et par niveau. J’ai aussi visionné la vidéo de La Petite Epicerie, pour bien voir les gestes. Puis j’ai fait un mix des deux.

Pour réaliser cette première corbeille, j’ai tressé un socle en super à deux brins, à partir d’une croisée percée (désolée, ça semble un peu technique dit comme ça mais ça parlera aux amateurs de vannerie). Puis j’ai travaillé avec les montants sur et j’ai terminé avec une bordure en arceaux simples.

Voici ce que je retiens de cette première expérience, et les quelques conseils que je peux vous donner :

  • la vannerie nécessite beaucoup de place, prévoyez une large surface pour être à l’aise !
  • on met de l’eau partout quand on travaille du rotin ! La moelle doit être bien mouillée, et en la manipulant on inonde tout… Prévoyez donc aussi une nappe adaptée, voire une bâche (si, si…) si vous choisissez de faire ça en intérieur.
  • surtout, n’hésitez pas à mouiller et remouiller votre moelle de rotin régulièrement. J’ai lu qu’il fallait faire attention à ne pas trop mouiller car le rotin peut noircir à la longue, mais franchement c’est très frustrant de casser une tige parce qu’elle est trop raide…
  • veillez à chaque croisement à ce que votre tressage soit bien orienté, bien droit, bien plat. Mieux vaut défaire tout de suite et refaire, que de laisser un croisement trop en biais, car le problème ne va faire que s’aggraver au fur et à mesure.
  • ne vous fiez pas qu’au diamètre de votre fond pour déterminer la taille de votre panier, car il va encore gagner en volume par la suite avec les montants. Concrètement, arrêtez votre fond quand il est un chouya plus petit que le volume que vous désirez obtenir.

Au total, il m’aura fallu deux après-midi de travail pour réaliser cette corbeille. C’est assez long.

Je ne suis pas convaincue de la rentabilité de la vannerie maison. Une couronne de rotin, qui permet de réaliser une grande corbeille de cette dimension, revient à environ 13-15 euros. Quand on ajoute en plus tout le temps passé… Par contre, la fierté que l’on ressent en admirant son panier fait-main, elle, n’a pas de prix 🙂

Bon, et cette corbeille en elle-même, que peut-on en dire ? Elle est, je le reconnais, très imparfaite. L’armature n’est pas droite, mes rangs sont trop espacés, le tressage a créé des petits trous que je n’ai pas réussi à combler… Mais bon sang, je l’adore ! Elle est très pratique pour y stocker mes encours créatifs. Elle intrigue beaucoup Craquotte, mon chachat, qui aime s’y frotter et veille à côté d’elle (tant qu’il ne fait pas ses griffes dessus… Ca me va !).

Matériel : moelle de rotin de 3mm, Perles and Co

11 réflexions au sujet de “La corbeille en rotin : mon premier essai vannerie !”

  1. Bravo Lola ! C’est pas évident de se lancer dans ce genre d’activité. Tu as réussi et je trouve que deux après-midis pour réaliser cette corbeille c’est peu.
    Tu es particulièrement douée pour les travaux manuels !
    Gros bisous

    J'aime

  2. Je garde un excellent souvenir de la vannerie que j’avais faite au collège, en cours d’EMT… oui, je sais, ça ne date pas d’hier… Alors je lis ton article avec grand plaisir. Ta corbeille est vraiment super jolie et elle est exactement ce que j’aime : un côté artisanal et imparfait, tout en restant technique et bien fini. Tu fais bien de rappeler le côté piscine de l’exercice, j’attendrai encore un peu avant de m’y remettre 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s